Difficile de résumer plus de 80 ans d’existence, voir bientôt 100 ans ! Après recherches. On va retracer la vie de cette amicale au maximum

Après recherche, St Léger a eu une équipe de football début 1921. Le club fait partie des plus anciens dans ce Nord Vienne. A cette époque disaient Messieurs Auguste Garnier, Eugène Hervot et Alphonse Taveau : « il fallait un carré d’herbe …et encore ! mais surtout des chaussures ! ces dernières étaient simples, soient de fête ou brodequins avec des clous plantés à la semelle. Concernant la tenue, il y avait de tout, de la tenue du dimanche à un vieux pantalon raccourci et c’était parti ! – c’était la fête pendant et après, voir beaucoup après ! »

En 1933, Monsieur Pallu prête un bout de terrain au lieu-dit la « Taure ». L’idée d’une équipe est relancée mais il faut trouver des joueurs. Les entraînements sont dirigés par Marcel Malaure. Le stade se déplace au lieu-dit « Terre Rouge », les vestiaires utilisent une petite cave aménagée de façon rudimentaire. Il s’appelle « Marcel Audet ».

L’Amicale est légalisée au niveau football le 26 Août 1934 par Monsieur Roméo Bonvalet, l’instituteur. Des statuts sont déposés en préfecture.                                                                                                                                                                                 A l’origine, elle est multisports : football, basket, athlétisme, tir et préparation militaire. Certains rudiments de cette époque sont inclus dans la zone buvette, tel le « mur » de la formation militaire.

La cotisation est de 10F pour les membres actifs et honoraires et de 5F pour les jeunes. La couleur de la tenue est : maillot rouge et blanc, culotte blanche.

Des noms résonnent de cette époque : Marcel Malaure, Jean Firmin, Daniel Guenon, Georges Baillergeau, René Chartier, Paul Berger, Marcel Dauneau, Gérard Robin et j’en passe. Ils sont une douzaine qui jouaient sous la baguette de Roméo et de Marcel. Outre des matchs sur le secteur, ils rencontrent Saumur, Thouars, Les Sables d’Olonne – que de kms ! Le moyen de transport est un camion aménagé de bancs.

                                                                   

Le 1er fait d’arme est une victoire au tournoi des Trois Moutiers – « Résultat exceptionnel pour un début sachant que la coupe n’était pas assez grande pour contenir tous les bouchons des bouteilles bues » nous dit Jean Firmin

1936 avec le responsable Baillergeau – Rabier – Richard – Firmin – Audouin – Bonnefond – Chartier – Lambeau – (accroupis) Gerbeau – Malaure, le capitaine – Robin – Guenon - Berger

Il y a eu de bons résultats. Le 1er est un succès au tournoi des Trois Moutiers face à des grosses équipes. S’en suivent : la finale de la Coupe de « la Dépêche » à Mirebeau – les finales du championnat de la Vienne avec Lusignan, Fleuré et Antoigné (c’est à ces finales qu’est découvert un formidable gardien de but : Gérard Robin – il jouera plus tard à haut niveau).

Les années passent et l’AS se fait un nom sur la Vienne. Les résultats sont comme tout club avec des hauts et des bas mais les effectifs restent stables. Dommage, beaucoup d’archives ont disparues évoquant ces époques … heureusement j’en ai collectionné certaines avant qu’elles partent au feu. Je suis sûr que des tiroirs en cachent encore … le club est preneur. C’est presque 30 ans sans mémoire de 1934 / 1966.

De chez J.Luc Lebfevre et Gérard Fresnais, nos anciens  secrétaires, quelles unes dormaient. Je parle des années 60.

De nombreux dirigeants de la commune ont servi l’amicale dans ces débuts. Je les cite en ordre dispersé outre les pionniers : G.Robert – Charpentier père et fils – J.Caillet – J.Bellamy – R.Debrou – Y.Rivière – A.Gerbeau – Radureau – M.Guitet – A.Bois – P.Lefort – R.Delamotte – R.Pellé – M.Lhervois – H.Bonneau – J.kaczmareck – G.Dabin – M.Clérac – Mme Proust (tenancière du « Pénalty).                                                   

Bien des noms connus portent le maillot de St Léger et se font connaître dans des fonctions importantes : René Monory, bien connu sur le loudunais, René Wittershein, 1er adjoint à Edith Cresson, Yves Charier, cadre à la FFF ou était militaire tel que ‘’ Chouchou ‘’ Ychreleff, international russe. Beaucoup de militaires ont porté les couleurs de l’AS

En 1961, les joueurs se déplacent en car (S.T.A.O) pour leurs matchs, voici les frais en exemple : pour Nueil / Faye = 60 NF ou Sérigny = 106 NF

La liste des présidents successifs jusqu’en 1975 est : Messieurs Bonvalet, E. Hervot, Compain, Chevaux, Reuiller, Prudhomme, M.Lhervois, R.Charpentier remplacé en cours de saison par M.Clérac (1972) , Marc décédant très jeune à 44 ans, Yves Rivière lui succède.

  

Des travaux sont effectués et le stade gagne le bourg, route de Ternay. Mr Georges Prudhomme y construit des vestiaires et des sanitaires en préfabriqués sur ses derniers et ceux du club. La facture des Ets Guillemin ce 11 décembre 1965 s’élève à 8240 francs. D’autres travaux suivent en février 1967 : le carrelage et la création d’une cave souterraine dans la buvette pour 1130 francs.                                     

 

L’Amicale Sportive de St Léger de Montbrillais est lancée avec ces équipements d’avant-garde.

Saison 1966/67. L’équipe 1ére a des ambitions sous la baguette de « chouchou ». On peut citer comme joueurs : JP. David, H. Marescot, C. Charpentier, B. Achet, Galien, G. Bellamy, A. Gerbault, J.P. Hippolite, B. Lhervois, R. Goislard, M. Liaigre.                                                                                                                   

Finissant 2ème en 3D, ils accèdent en barrage à la 2éme division. Les déplacements sont assurés par les cars Sauvêtre de Loudun

 1967 /1970 : plusieurs personnes ont formé le bureau : Prudhomme – Rivière – Debrou – Bois – Lefort – Guitet – Charpentier – A. Gerbault – Caillet - J. Bellamy – H. Bonneau – Raduraud  – J. Rousseau   – Delamotte   – R. Pellé – Lhervois – H. Marsault.                                                                                            Le club en 1967 compte 23 juniors / seniors et 10 cadets / minimes. Un protocole avec le club des Trois Moutiers est signé pour les minimes.                                                                                                                               

 Après la coupe des vins et la présence de l’Entente Sportive de Ste Marie (ile de Ré), le 27 Août, c’est la fête du foot avec la coupe des champignons, le bal et l’élection des reines                                                                                       Jean Bellamy, élu en 1968, se retire.                                                                                                                                                                 

Le bal du 25 Août a réuni 312 personnes. Le club achète son premier jeu de maillot numéroté.                             

 

La fin de saison footballistique est difficile et engendre des problèmes en interne                                           

Raymond Charpentier devient le nouveau président pour la saison.                                                                                                                                                                 

 En cours de saison (1970), Marc Clérac intègre le bureau.

 1970 / 1975 : A l’AG du 14 mai, de gros changements se font sur le bureau : Guitet – Clérac – Caillet – Lhervois – Charpentier – Robert – Pellé – N.Bellamy – D.Baillergeau – Dabin – B.Acher – K.bourry – J.kaczmareck – R.Huchet et pour une première, c’est une première, une femme, Mme Proust (café « le pénalty ») est élue.                                                                                                                                               

La Marquise de Brézé invite le club pour un match le jour de Pâques. Les 2 coupes de fin de saison se déroulent sans problème. L’AG est suivie d’un méchoui.                                                                                                                                          

Afin d’améliorer les heures d’entraînement, un éclairage rudimentaire en halogène est posé                   

Gérard Fesnais est élu en 1971. En désaccord avec certains dirigeants. Raymond Charpentier démissionne. Marc Clérac prend la suite. 1972, C’est aussi l’année du 1er bal des « belles mères »                

Claude Michot et J.Luc Lefebvre sont élu en 72.                                                                                                                                                                                

Cette année, Le club engage 3 équipes juniors / seniors, 1 minimes à 7 et 1 cadets à 7 – pas mal pour un club rural et en bout de département. Le nouvel éducateur, Mr Pons est indemnisé à hauteur de 20 francs par dimanche. Le terrain de la Mothe Bourbon sera utilisé suite à la réunion du 30/8/1972.                                                                                                                                                

Les vins d’honneur d’après match se déroulent en alternance entre le café Lhervois / Bodineau et Lefebvre.                                                                                                                                                                                       

1975 /1980 - Suite à une saison catastrophique, le club est de retour en P2 – une catastrophe !     Marc Clérac nous quitte suite à une grave maladie et donc Yves Rivière prend sa suite                        Des décisions importantes sont prises par le bureau dans les années qui suivent.  Guy Malbrand, référant technique pour le Nord du département au District de la Vienne, entre dans le bureau en 1976 à la demande d’Yves Rivière afin de mettre en place des structures au niveau du bureau permettant au club de pouvoir évoluer vers le haut. Des moyens vont bien aider tant en joueurs que financièrement                                                                                                                                                                   

Le club a bien réagi : Re-accession en 2ème division en 77                                                                                                                                                         

1979 - Accession en P1 jusqu’en 1981                                                                                                                     

1980. Des membres de bureau rentrent et pour plusieurs saisons : J. Frémont – JL. Brochain – H. Girault – Goyet – A. Cholet – Guy Guillebault – JJ. Tiffeneau – JY. Daniel – P. Guitet. Le projet défini en AG est le maintien et le renforcement des structures. L’encadrement est effectué par Azzedine Rhallab pour la 1ére et Michel Cailleteau pour la 2.                                                                                                                    

 

C’est une année importante par la création d’une école de foot avec 35 licenciés (St Léger + Morton) avec comme cadres, Guy Malbrand aidés de 2 jeunes en formation : Daniel Guillebault et Dominique Clérac. C’est une obligation face au niveau de l’équipe 1. Sur l’ensemble pour cette 1ére année, les résultats sont bien présents à tous les niveaux, poussins, pupilles et minimes.

L’école de Football avec Yves Rivière, Dominique Clérac, Daniel Guillebault et Guy Malbrand

1980 / 1985 : Difficile de se maintenir, difficile de recruter, c’est un club rural, loin de tout. De plus beaucoup de nouvelles créations sur le secteur Nord de club ont réparti les joueurs un peu partout. Nous retournons en 2éme division.                                                                                                                                         

Guy Malbrand devient le 11éme président de l’Amicale à la demande de Mr Rivière

Pour la saison 1981 /1982 : Le bureau est comme suit : Rivière – Malbrand – Frémont – Pellé – Fesnais – Brochain – H. Girault – Goyet – Cholet – J.J. Tiffeneau – J.Y. Daniel – Guitet – Michot.                                                                   

 Le club est en 2éme D. Sur cette saison de nombreux blessés. Malgré tout, la 1ére finit seconde, toute proche du 1er, Moncontour et joue en barrage d’accession St Rémy / Creuse (battu 3 à 2 en Prolongation – dominer n’est pas gagner !) - Beaucoup de regrets. C’est difficile de ce fait pour l’équipe réserve amputée de nombreux joueurs. Elle est dirigée par J.L.Brochain                                                1983 – Encore une saison qui prouve qu’Il est difficile en milieu rural avec plus ou moins 400 habitants de maintenir un club performant. Il faut recruter sur les communes voisines. L’équipe remonte devant St Jean de Sauves à l’issu de la saison en P1 (jusqu’en 1985).  La 2 en P2 après un barrage face à Villiers (2 à 1).                                                                                                                                                                                                          

C’est aussi la création d’une équipe féminine. L’encadrement est confié à Claude Michot.                                                                                                                    

Cette saison 82/83 est faste avec : la fête du 50éme anniversaire le 27 Août avec plus de 300 personnes – le Jumelage avec Pluméliau le 9 et 10 Juillet                                                                                               

C’est aussi l’organisation des Championnats de France Handicapés avec l’aide de Joël Frémont.

                                                                                                                                                                      

L’équipe féminine avec Claude Michot et René Pellé – Goussé C et N – Gaury.P – Audoin.R – Cholet.N, V et S – Rouget.A – Ragot.E – Humeau.S – Marteau.S – Bodineau.C

Les équipes jeunes obtiennent de bons résultats : Les cadets / minimes finissent 2ème. Les pupilles en entente avec Morton et les 3 Moutiers font de même – les poussins 1 et 2 offrent un bon niveau : 7 et 12éme sur 168 équipes. Les juniors en entente ont fait bonne figure.                                                             

1984 – Le club cherche le maintien en P1 (au final 8éme). Pour la 2, ce sera très difficile : descente avec Arçay 2. Au niveau des jeunes, Yves Petit et les « poussins » ont obtenu des résultats très encourageants. En pupilles – minimes, très bon niveau.                                                                                                    

Les points marquants sont : élimination après un mémorable parcours en coupe CO par St Maxire (PL) en 8ème de finale. Le FC Nantes reçoit Claude Julien, Daniel Guillebault et Guy Malbrand pour une visite du centre de formation. Le club se déplace à Pluméliau (56) pour un retour de jumelage            

En 1985 - Les dirigeants installent l’éclairage de 120 lux au stade sous la direction technique de Joël Pelnier de Pouançay et l’accord du maire. 6 poteaux de 18m sont fabriqués par Mr Sigonneau de Ternay avec 3 projecteurs à iodure métallique. C’est un gros investissement pour le club. Comme chaque dimanche, il y a de nombreux équipements à laver, Il est décidé que notre laveuse, Mme Clérac soit équipée d’une machine à laver et d’un sèche-linge avec un contrat de 5 ans.                                                                                                                                                                                      

Les effectifs jeunes sont de 10 poussins – 18 pupilles et 9 cadets minimes - stabilité chez les séniors                                                                                                                                                                      

Saison 1985 /1990, descente de 2D en P2. Les investissements n’ont pas été suivis de retour - Un aléa à combler car le club ne mérite pas cela

1987, le club retrouve la 2D sous la houlette de Louis Marie Marteau et la réserve, la P2 - une année d’accession où chacun a su s’impliquer.         

                                                                                                                                                                            Les minimes sont champions de la Vienne en UFOLEP à 7 avec : T. Renard, R. Cholet, O. Bluteau, L. Malbrand (cadet 1), M. Berton, J. Gaudré, M. Ferran, O. Gaudré, C. Hirel.

                                                                                                                                  

Le club a comme effectif : 31 seniors – 37 jeunes – 12 dirigeants

                                                                                         

1989 – La saison est conforme à la précédente pour les 2 équipes. Le bureau des « jeunes » reçoit le tournoi de sélection à 7 avec la Vienne, les Deux Sèvres et l’Indre et Loire ce 28 Avril. Plusieurs joueurs se font remarquer                                                                                                                                                 

1989 /90 – Nous sommes sur une importante année footballistique au club avec l’accession en P1 et la finale de la Jolliet Rousseau contre Fontaine le Comte et son joueur surdoué, Tébilly. Malgré la défaite, le club s’en trouve grandi. La presse fait des éloges à ce petit club rural, niché tout en haut de ce département après une demi-finale très aboutie contre Lussac les Châteaux.

Saison 90/91 - Saison difficile, il faut hausser le niveau. 3 équipes sont engagées avec une cinquantaine de séniors - chez les jeunes, 30 joueurs. Les communes de Berrie, Ternay et Pouançay nous aident financièrement.                                                                                                                                           

Le club a l’honneur d’organiser un match de sélection à 7, Vienne / Indre et Loire le 1er Mai, puis la Coupe inter District UFOLEP en cadets minimes le 8 Juin avec le Cher, L’Indre et Loire, l’Indre, Les Deux Sèvres et la Vienne. Plusieurs joueurs du club y sont sélectionnés

Ce petit résumé montre que la vie d’un club rural est faite de hauts et de bas. L’AS St Léger est bien là et apporte son lot d’animation sur la commune.

                                                                                                     

L’historien du club, Daniel Guillebault, va prendre ma suite pour vous conter ces 20 dernières années

Notre mairie est heureuse de vous accueillir.
La mairie est ouverte les lundi et jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h30

Pour toutes vos propositions, remarques ou demandes : 

© 2020 par Mairie de St Léger de Montbrillais. Créé avec Wix.comUtilisation  |   Confidentialité

E-mail: mairie-stlegerdemontbrillais@wanadoo.fr

Tél : 05 49 22 92 74

Élus et astreintes : 07 86 24 79 77

Mairie de Saint Léger de Montbrillais